La tenue de la conférence sur la Syrie sauvée par le renoncement de l'ONU à inviter l'Iran

Il s'en est fallu de peu pour que la conférence internationale sur la Syrie n'échoue avant même d'avoir commencé. Le plus surprenant est que cet obstacle de dernière minute est venu de Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, qui doit présider au lancement de ce processus de négociations, baptisé « Genève 2 », mercredi 22 janvier à Montreux, en Suisse, en présence d'une quarantaine de pays.

Lit l'article entier ici

Vertical Tabs

Jan 21, 2014
Richard Gowan
Peace and Security
Europe, Middle East, Syria